Route des grandes Alpes en Vélo

Faire du vélo sur un circuit atypique est une excellente activité pour passer du bon temps. Elle permet d’avoir une bonne activité physique et de faire un excellent tourisme à la découverte de paysages idylliques et captivants. Pendant vos vacances en France, vous pourrez prendre d’assaut la route des grandes Alpes pour l’une des meilleures expériences de trip à vélo.

La route des grandes Alpes est considérée comme la plus belle route de montagne au monde. Elle offre un itinéraire touristique de plus de 700 km qui traverse les Alpes françaises du nord au sud de Thonon-les-Bains jusqu’à Nice sur la mer méditerranée. Les 26 cols de montagnes longeant le circuit font tout son charme. Il faut noter que 6 de ces montagnes se trouvent à plus de 2000 mètres d’altitude.

En raison de l’enneigement notamment, la route des grandes Alpes n’est pas accessible toute l’année. La période allant de juin à octobre est idéale pour engager une formidable expédition sur ce parcours mythique à travers les massifs alpins. En partant à la bonne période, vous profitez d’un magnifique paysage.

En dehors de cette période, nous vous conseillons de faire un circuit à vélo dans les Alpes qui emprunte les sentiers fluviaux. Ils vous permettront de rester dans les vallées et d’ainsi être moins exposer aux soudaines variations climatiques que l’on peut connaître en haut des cols. Vous trouverez des randonnées à bicyclette adaptées à un voyage en famille sur evazio.com.

Bien que trajet soit possible en voiture ou à moto, le vélo est sans doute le meilleur moyen de déplacement que vous pourrez utiliser sur la Route des grandes Alpes. Loin du bruit de la ville, des gaz d’échappement et de bien d’autres polluants, ce trajet est tout fait pour excellent cyclotourisme.

Pendant votre expédition, vous allez au contact des réalités de ces régions. Entre autres, vous pourrez prendre 2000 mètres d’altitude pour profiter d’une vue imprenable.

Les étapes du circuit sur la plus belle route de montagne du monde !

En évoquant la route des Grandes Alpes, trois principaux chiffres devraient directement vous venir à l’esprit. Ainsi, le trajet se fait généralement en 7 étapes. Aussi, la route est longue de 720 km et le dénivelé positif cumulé des points du circuit est de 18 000 mètres. Il faut noter que la distance séparant chaque étape est relativement faible et largement faisable.

Toutefois, pour aller jusqu’à la fin du trajet, il faut gravir plus de 2000 m de dénivelé par jour. Ces chiffres font réfléchir plus d’un, surtout les personnes qui ne sont pas habituées aux voyages à vélo. Soyez rassurés ! Vous devrez vous sentir à l’aise dès la première étape.

1re étape : Thonon-les-Bains à La Clusaz

La première étape de ce cyclotourisme sur la route des grandes Alpes est sans doute la moins aisée. Au départ du Thonon-les-Bains, les cyclotouristes sont assez euphoriques de vivre l’aventure. Avec la remontée de la vallée de la Drance et le passage du col des Gets et du col de Chantillon, vous pourriez déjà être essoufflé. Le goût de l’aventure et la beauté du paysage bordant la route sont clairement de grandes sources de motivation pour continuer à pédaler.

La première étape du circuit est longue de 95 km en tout. En plus des cols des Gets et de Chantillon, vous devriez franchir le col de la Colombière et le col de Saint-Jean-de-Sixt. Vous traverserez également la vallée de la Bornand. Cette première étape se termine par la pente ralliant La Clusaz.

2e étape : La Clusaz à Bourg-St-Maurice

Longue de 91 km, cette étape est plus abordable que la précédente. La traversée du col de Méraillet et le Cormet de Roseland sont les principaux challenges sur ce tronçon. Aussi, il n’y a pratiquement pas un seul mètre de plat entre le col de Méraillet et le Cormet de Roseland. En outre, vous aurez à traverser les cols des Aravis et des Saisies pendant cette étape de la route des Grandes Alpes. La beauté et l’authenticité des espaces parcourus aident à avancer avec un plein d’énergie.

3e étape : Bourg-St-Maurice à Modane

La troisième étape du trajet contient un seul col et donc, une seule ascension. Toutefois, il est assez spécial, car il représente le toit de la route des grandes Alpes. Le col de l’Iseran est haut de 2764 mètres. On atteint ce sommet après une grande ascension. La troisième étape est légendaire et longue de 103 km. Elle offre également une diversité de merveilles à découvrir et à contempler.

4e étape : Modane à Briançon

En abordant cette quatrième étape, vous avez déjà parcouru près de 289 km et franchi 7500 m de dénivelé. Le col du Galibier à franchir est celui à franchir pendant cette quatrième étape. Il est aussi haut et complexe à atteindre que le précédent. Il est situé à 2642 m d’altitude. Sur ce tronçon, vous franchissez également les cols du Télégraphe et du Lautaret.

5e étape : Briançon à Barcelonnette   

100 km de pédalage vous attendent à cette étape du trip. Vous entrez dans les Alpes du Sud et le soleil devient plus lumineux. Il faudra enchainer 2220 m avec le col de la Platrière et 2108 m avec le col des Vars.

6e et 7e étapes : Barcelonnette à la mer Méditerranée

Les 6e et 7e étapes comportent également leurs lots de difficultés. Vous devriez passer le col de la Cayolle haut de 2326 m et le Col de la Couillole haut de 1678 m.

Cette aventure sur la route des grandes Alpes se termine au pied de la mer Méditerranée. Durant cette épopée, vous aurez largement de quoi vous émerveiller devant les merveilles et la beauté de la nature.

L’équipement nécessaire pour le circuit

Pour réussir ce trajet et le passage des cols sur la route des grandes Alpes, il est nécessaire de bien s’équiper. Le vélo et le casque sont les premiers dispositifs indispensables. En raison de la difficulté du trajet, il est recommandé d’opter pour un vélo à assistance électrique. Elle permet de dépenser beaucoup moins d’énergie. Aussi, comme matériel, vous devriez avoir :

  • des lunettes de soleil ;
  • de la crème solaire ;
  • deux gourdes d’eau ;
  • une batterie de réserve pour le vélo ;
  • du matériel pour réparer le vélo, etc.

En outre, le trajet se fait habituellement en 7 ou 8 jours. Vous devriez vous munir de sacoches ergonomiques contenant des vêtements et d’autres éléments sanitaires essentiels. Nul besoin de vous encombrer inutilement ! Quelques shorts et t-shirts, une paire de baskets, des chaussettes, des sous-vêtements, des gants et un maillot de bain devraient être suffisants.

Par ailleurs, il faudra prévoir le budget nécessaire pour la restauration, les chambres d’hôtel ou les maisons d’hôtes. Ces lieux offrent également de grands plaisirs sur la route des Grandes Alpes parcourue à vélo.

Laisser un commentaire